Pédagogie alternative : nos 3 meilleures méthodes

On en entend de plus en plus parler depuis quelques années, les nouveaux modèles d’éducation prennent de plus en plus de place. Quelles sont les nouvelles méthodes de pédagogies alternatives ?

Pédagogie alternative : nos 3 meilleures méthodes

On en entend de plus en plus parler depuis quelques années, les nouveaux modèles d’éducation et la pédagogie alternative prennent de plus en plus de place.

Un nombre important de parents s’y intéressent et les intègrent dans leur quotidien avec leurs enfants. 

Et c’est peut-être aussi le cas pour vous ?

Même si c’est une bonne chose de découvrir de nouveaux modèles pédagogiques, ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver et choisir la technique qui correspond le plus à nos ados. 

Alors comment choisir une méthode de pédagogie alternative ? Peut-on faire un mix entre plusieurs techniques ? 

Avec l’équipe Schooltopia, on a mené notre enquête et on vous dit tout dans cet article.

La pédagogie alternative, une nouvelle manière d’aborder l’éducation de nos enfants.

Quand on parle de pédagogie alternative, on parle avant tout de nouvelles techniques qui viennent se différencier de celles de l’éducation classique. Elles ont évolué avec le temps et se développent de plus en plus.

La principale différence réside dans la liberté qu’on va donner aux enfants. Dans la pédagogie dite classique les enfants « obéissent » à des ordres venant d’adultes (parents, grands-parents, prof etc). Ils suivent un programme scolaire défini par l’éducation nationale et appliqué par leur professeur. La pédagogie dite classique est très encadrée et ne laisse pas beaucoup de place à la découverte, l’autonomie. 

Lorsqu’on applique les techniques de pédagogie alternative on va pousser l’enfant à devenir rapidement autonome et tester par lui-même. Il est libre de choisir ce qu’il lui plaît selon ses envies et est considéré comme un individu à part entière avec ses goûts, ses compétences.

C’est en quelque sorte une manière pour l’enfant d’apprendre autrement, de se responsabiliser dès le plus jeune âge et de devenir acteur de son apprentissage. 

Alors quelles sont ces méthodes de pédagogies alternatives ?

La plus connue : la pédagogie alternative Montessori

Développée par l’anthropologue et psychiatre Maria Montessori au début du XXe siècle , cette méthode se base sur le respect de l’enfant. « L’éducation une aide à la vie » pour la citer.

Pour elle « la fonction du milieu n’est pas de former l’enfant mais de lui permettre de se révéler. »  

Elle tient compte de la sensibilité de chaque enfant afin qu’il soit acteur de son développement. Sa méthode part du principe que chacun est capable d’apprendre par soi-même et sans prendre de retard.

C’est en observant des dizaines d’enfants de cultures variées qu’elle a développé son approche qui est aujourd’hui connue et appliquée dans le monde entier.

Quels sont les grands principes de la méthode Montessori ? 

1)    Favoriser l’autonomie

Une des missions premières est d’accompagner l’enfant pour grandir sereinement et de manière autonome. L’enfant peut apprendre par lui-même et se développer à son rythme.

2)    Mettre en place des outils pour favoriser cet apprentissage 

Pour Maria Montessori l’une des clés pour appliquer sa méthode réside dans la mise en place d’outils adaptés pour les enfants.

Le développement de l’enfant est considéré de manière holistique mêlant développement moteur, développement de son activité intellectuelle et sensorielle. 

Par exemple pour le développement moteur qui doit être pris en considération très jeune, on va mettre en place des éléments pour que l’enfant prenne du plaisir à les manier, ils sont tous à hauteur de l’enfant pour favoriser leur éveil. 

Pour le développement sensoriel, c’est le même principe en utilisant du matériel adapté.

3)   Création d’une ambiance sereine

L’enfant n’a pas besoin d’évoluer dans un environnement stressant, bien au contraire. Il doit se sentir bien pour apprendre, grandir. Le rôle de l’éducateur est très important, il doit veiller à ce que l’enfant puisse se déplacer dans son espace. 

4)   L’apprentissage par l’expérience

Comme on vous l’a dit plus haut, avec cette méthode l’enfant ne suit pas des règles prédéfinies par l’éducation nationale. Il se responsabilise et a la capacité d’apprendre par lui-même. C’est en expérimentant qu’il va assimiler des notions. 

On lui propose également des exercices d’autocorrection pour valider les acquis. 

Les classes d’âges sont souvent mélangées pour développer le respect, l’entraide, la solidarité entre les enfants/ados.

La méthode française : La pédagogie alternative Freinet

Née au début du XXe siècle, cette méthode est basée sur la liberté de l’enfant.

Célestin Freinet a donc développé ce mouvement en France avec comme idée que l’enfant doit faire ce qu’il veut sans être forcé.

Il est aussi acteur de son apprentissage, le professeur ne dirige plus la classe. Pour l’anecdote c’est ce mouvement qui a contribué à la suppression de l’estrade du professeur dans les classes. Il ne doit pas avoir une posture de dominant mais plutôt de coopération et de partage de savoir.

Cette méthode est aujourd’hui reconnue par l’éducation nationale et des centaines de professeurs s’en inspirent au quotidien.

Le rythme de chaque enfant est respecté et l’apprentissage devient personnalisé. Le professeur établit une feuille de route avec l’enfant selon son niveau, sa personnalité, ses compétences. Chaque élève est en mesure de définir les tâches qu’il va faire pendant la semaine. 

L’entraide entre les enfants est aussi au cœur de cette méthode. L’organisation de la classe est pensée pour favoriser les échanges entre eux au quotidien.

La différence avec la méthode Montessori est que la méthode Freinet n’est pas basée uniquement sur le jeu mais intègre la notion de travail. L’enfant peut définir lui-même son plan de travail dès le plus jeune âge et se responsabiliser. 

La méthode créative : La pédagogie Steiner

Fondé par le philosophe, scientifique, artiste et pédagogue autrichien Rudolf Steiner en 1919, il existe aujourd’hui environ 20 écoles Steiner en France.

Cette méthode est basée sur l’étude de la nature humaine. Pour Rudolf Steiner toutes les facultés de l’enfant doivent être prises en compte pour lui permettre d’apprendre et de trouver sa voie.

Les activités créatives, les langues vivantes sont favorisées par cette méthode d’apprentissage.

On y veille à alterner les activités créatives avec celles plus intellectuelles et manuelles

Le système de notes n’existe pas, tout est basé sur l’autonomie et pensé autour de l‘épanouissement de l’enfant. L’oral est d’ailleurs principalement utilisé pour transmettre des notions. 

Au collège par exemple, les élèves suivent des cours sur l’histoire de l’art, des échanges linguistiques sont organisés de même que des voyages pour étudier l’architecture.

Le respect du rythme naturel est aussi au centre de cette pédagogie.

L’apprentissage ludique en complément des méthodes de pédagogie alternatives

Chez Schooltopia nous nous inspirons de ces pédagogies et nous ajoutons en plus un côté ludique. 

L’enfant peut apprendre en toute autonomie et suit son rythme naturel. Il se responsabilise et devient acteur de son apprentissage .

Apprendre par le jeu est une méthode bien connue qui a déjà porté ses fruits. Les enfants sont plus réceptifs lorsqu’ils n’ont pas l’impression de travailler. En utilisant cette méthode l’objectif est qu’il prenne du plaisir et devienne acteur de son apprentissage. 

On encourage leur développement émotionnel et social. L’autonomie est aussi au cœur de cette méthode. L’enfant devient le héros d’une histoire et avance dans sa quête. Un peu comme s’il était en train de jouer à son jeu vidéo préféré.

Peu importe le choix final, il existe de plus en plus de méthodes dites « alternatives », à vous de choisir celle qui vous correspond le mieux à vous et pour votre ado’.

Une nouvelle manière de faire aimer l’école à votre ado

En ce moment, profitez gratuitement du chapitre complet sur les fractions (niveau 6e) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres articles

Parentalité

2 méthodes pour repérer les points forts de son adolescent

Apprenez à repérer les points forts de vos adolescents en leur faisant confiance. Laissez-les les trouver par eux-mêmes et être à l’écoute de leurs ressentis en dialoguant eux. Une fois leurs points forts connus, aidez-les à les utiliser grâce à des techniques d’apprentissage ludique.

Lire
Méthodologie

Comment apprendre les fractions facilement ?

le programme officiel de mathématiques de la 6e est très dense. C’est parfois difficile pour vos enfants de suivre et assimiler toutes ces nouvelles notions. 
Comment faciliter cette découverte ? voici des points essentiels pour faciliter l’apprentissage des fractions

Lire